Les seniors et les technologies au travail (étude 2021)

 

Les seniors et les technologies au travail

 

Le secteur de l’emploi a quelques problèmes que la plupart des entreprises préfèrent passer sous silence. On parle surtout du harcèlement et de l’épuisement professionnel qui empoisonnent la vie de certains employés.

 

Cependant…

 

Peut-être que le préjugé principal de nos jours est pourtant lié à l’âge.

 

En effet, selon l’Insee, les salariés âgés sont stigmatisés à travers divers stéréotypes concernant leurs aptitudes et leur attitude envers le travail.

 

Nous avons donc décidé de comparer les compétences des baby-boomers et des personnes de la génération X avec celles des milléniaux, afin de démystifier l’opinion selon laquelle les salariés seniors sont moins à l’aise avec les nouvelles technologies.

 

Définition des trois générations

Milléniaux : 1981 - 1996

Génération X : 1965 - 1980

Baby-boomers : 1945 - 1964

 

Évaluation des compétences techniques à travers 3 générations

 

Les seniors et les technologies au travail

 

Au début, nous avons demandé à nos sondés de nous dire s’ils pensaient être doués avec les nouvelles technologies. Voici leurs réponses, divisées selon chacune des trois générations :

 

  • Milléniaux (de 25 à 40 ans) : 95%
  • Génération X (de 41 à 56 ans) : 89%
  • Baby-boomers (de 57 à 75 ans) : 81%

 

Ensuite, nous leur avons demandé de comparer leurs compétences techniques avec celles de leurs collègues :

 

  • Inférieures : milléniaux - 2%, génération X - 53%, baby-boomers - 46%
  • Comparables : milléniaux - 5%, génération X - 54%, baby-boomers - 42%
  • Supérieures : milléniaux - 9%, génération X - 64%, baby-boomers - 26%

 

Nous voulions découvrir si les sondés ont été jamais frustrés à l’heure d’utiliser les nouvelles technologies au travail. Ici, les résultats s’avèrent très intéressants. En effet, seuls 63% des baby-boomers ont dit « oui », en comparaison avec 67% des personnes de la génération X et avec 72% des milléniaux. 

 

Cette découverte s’aligne sur les résultats de l’étude menée par Dropbox, selon laquelle les salariés âgés de plus de 55 ans sont moins susceptibles que leurs collègues plus jeunes de trouver l’utilisation des technologies stressante. De plus, nous avons observé que la frustration liée à l’usage des technologies a diminué la productivité de 47% des baby-boomers, de 70% des X, et de 73% des milléniaux.

 

L’une des explications possibles est que les seniors sont en général plus calmes, patients et sûrs d’eux, ce qui les aide à surmonter de manière plus efficace les défis liés au travail (selon un rapport publié récemment par Forbes).

 

À ce stade-là, nous avons demandé aux participants de l’étude de nous dire s’ils utilisaient leurs appareils personnels pour des objectifs professionnels (ce qui s’inscrit dans une tendance actuelle appelée PAP, ou Prenez vos appareils personnels). Voici leurs réponses :

 

  • Milléniaux : 86%
  • Génération X : 82%
  • Baby-boomers : 75%

 

Ces statistiques sont peut-être liées d’une certaine manière à la pandémie de Covid-19. Notre étude révèle que jusqu’à 76% des 57-75 ans et jusqu’à 91% des 41-56 ans (en comparaison avec 90% des milléniaux) sont devenus plus à l’aise avec les nouvelles technologies, et ceci grâce au télétravail prolongé qui avait été introduit suite aux restrictions sanitaires.

 

Finalement, nous avons demandé à nos sondés dans quelle mesure ils étaient d’accord ou non avec l’affirmation suivante :

« Les compétences techniques des aînés sont inférieures à celles des jeunes »

Parmi les trois générations, le nombre des personnes étant d’accord ou tout à fait d’accord avec cette affirmation a varié :

 

  • Milléniaux : 65%
  • Génération X : 55%
  • Baby-boomer : 42%

 

Comme vous pouvez le voir, les jeunes employés sont plus susceptibles de penser que leurs compétences sont supérieures à celles de leurs aînés. Cela ne veut cependant pas dire que les salariés plus âgés sont moins doués en informatique.

 

L’usage des compétences techniques en pratique

 

 

Les seniors et les technologies au travail

 

Nous avons décidé de vérifier le niveau des compétences techniques à travers les trois générations. Pour y arriver, nous avons demandé aux participants de notre enquête de nous dire s’ils étaient à l’aise avec Microsoft Office, avec Google Workspace, ainsi qu’avec des outils de visioconférence et de communication.

 

Voici les résultats :

 

Pack Office

 

  • Word : milléniaux - 98%, génération X - 97%, baby-boomers - 97%
  • Excel : milléniaux - 94%, génération X - 92%, baby-boomers - 98%
  • Powerpoint : milléniaux - 94%, génération X - 88%, baby-boomers - 82%
  • Outlook : milléniaux - 91%, génération X - 95%, baby-boomers - 91%
  • OneDrive : milléniaux - 91%, génération X - 89%, baby-boomers - 77%
  • Teams : milléniaux - 90%, génération X - 88%, baby-boomers - 70%

 

Google Workspace

 

  • Agenda : milléniaux - 96%, génération X - 97%, baby-boomers - 92%
  • Gmail : milléniaux - 97%, génération X - 98%, baby-boomers - 96%
  • Drive : milléniaux - 96%, génération X - 92%, baby-boomers - 86%
  • Formulaires : milléniaux - 94%, génération X - 89%, baby-boomers - 77%
  • Docs : milléniaux - 95%, génération X - 93%, baby-boomers - 90%
  • Sheets : milléniaux - 94%, génération X - 89%, baby-boomers - 80%

 

Outils de visioconférence et de communication

 

  • Zoom : milléniaux - 96%, génération X - 92%, baby-boomers - 87%
  • Skype : milléniaux - 94%, génération X - 89%, baby-boomers - 84%
  • Hangouts : milléniaux - 78%, génération X - 82%, baby-boomers - 65%
  • Slack : milléniaux - 82%, génération X - 73%, baby-boomers - 55%

 

Alors…

 

En ce qui concerne les outils tels que MS Word (et Google Docs), Excel (et Google Sheets), ainsi que PowerPoint, Outlook, Agenda et Gmail, il s’avère que les personnes plus âgées sont en général aussi douées en usage de nouvelles technologies que les milléniaux.

 

Cependant, nous observons un écart entre le niveau des compétences relatives à l’informatique en nuage (cloud) (telles que OneDrive, Formulaires) et aux outils de communication (Hangouts, Slack, Teams, etc.).

 

Peut-être est-il temps de former les employés plus âgés à l’utilisation de ces outils plus complexes (continuez de lire pour découvrir les formes d’apprentissage préférées des seniors). Ceux-ci risquent de se laisser distancer dans un monde de plus en plus numérique, ce qui serait défavorable pour eux, mais aussi pour leurs employeurs.

 

Nous avons également demandé à nos participants s’ils savaient utiliser des filtres et des fonds d’écran proposés par les outils de visioconférence (cette question avait été inspirée par une vidéo sur YouTube dans laquelle un avocat se retrouve coincé avec un filtre chat remplaçant son visage sur Zoom).

 

Voici leurs réponses :

 

  • Milléniaux : 90%
  • Génération X : 82%
  • Baby-boomers : 52%

 

Comme vous pouvez le constater, presque la moitié des seniors ne savent pas, en effet, utiliser des filtres ou des fonds d’écran dans les outils de visioconférence.

 

À part cela, les personnes de la génération X et les baby-boomers ne sont pas du tout dépassés par les nouvelles technologies. Alors que les jeunes sont plus à l’aise avec les technologies dans le nuage et avec les outils collaboratifs, les employés plus âgés les suivent de près, malgré le stéréotype courant.

 

Les compétences techniques au travail 

 

Les seniors et les technologies au travail

 

Jusqu’ici, tout va bien.

 

Ayant comparé les compétences techniques des baby-boomers et de la génération X avec celles des milléniaux, nous voulions nous concentrer sur les employeurs et sur les manières dont ils peuvent aider les seniors à réussir dans un environnement utilisant de plus en plus de technologie de pointe.

 

Pour commencer, nous avons demandé à nos sondés s’ils avaient récemment observé une augmentation de l’usage de nouvelles technologies dans leur secteur d’activités :

 

  • Milléniaux : 89% ont dit « oui »
  • Génération X : 86% ont dit « oui »
  • Baby-boomers : 72% ont dit « oui »

 

Ces résultats viennent sans surprise. En effet, nous avons tous commencé à nous appuyer davantage sur la technologie, surtout après avoir été contraints de travailler à distance à l’échelle nationale à partir du printemps de 2020. 

 

Ensuite, nous voulions savoir si les participants de l’enquête ont jamais été encouragés à obtenir une certification ou un titre de compétence dans le domaine technique. Malheureusement, jusqu’à 57% des baby-boomers ont répondu négativement, en comparaison avec 37% de ceux de la génération X et 25% des milléniaux.

 

Et cela devient pire encore.

 

Presque 56% des baby-boomers avouent n’avoir suivi aucune formation technique (obligatoire ou facultative) l’an dernier, contre 35% des salariés de la génération X et 26% des milléniaux. Les 57-75 ans ayant reçu une telle formation, décrivent celle-ci comme étant :

 

  • Utile : 54%
  • Très utile : 28%
  • Plutôt utile : 13%
  • Pas très utile : 2%
  • Pas du tout utile : 2%

 

Cependant, jusqu’à 57% des baby-boomers et 73% des personnes de la génération X prétendent avoir toujours besoin d’une formation similaire pour se sentir pleinement à l’aise en utilisant les nouvelles technologies.

 

Il peut s’agir donc d’un signal pour les employeurs. Celui de commencer à utiliser leurs ressources dans le but d’offrir à leurs salariés plus d’opportunités de formation. En effet, une étude récente démontre que le manque de tels avantages rend les salariés moins engagés, en les incitant ainsi à rechercher un nouvel emploi.

 

Quel est donc le type de formation le plus recherché par les différentes générations ?

 

  • Formations en ligne : milléniaux - 57%, génération X - 53%, baby-boomers - 54%
  • Formations individuelles : milléniaux - 7%, génération X - 13%, baby-boomers - 18%
  • Formations en groupe : milléniaux - 35%, génération X - 34%, baby-boomers - 28%

 

Les formations en ligne sont les plus populaires parmi toutes les générations. C’est une excellente nouvelle pour les employeurs, puisqu’ils peuvent utiliser des plateformes d’apprentissage (Udemy, Coursera, Skillshare…) et aider leurs employés à maîtriser les nouvelles technologies sans trop dépenser.

 

Notre dernière question concerne l’importance du niveau de technicité de l’entreprise aux yeux des candidats à l’emploi. Voici les pourcentages des personnes qui considèrent celui-ci comme étant important (ou très important) lors de l’évaluation d’une offre d’emploi :

 

  • Milléniaux : 66%
  • Génération X : 65%
  • Baby-boomers : 61%

 

Ainsi, si votre entreprise est toujours basée sur Netscape et sur des modems 56k, vous avez peut-être besoin d’une mise à niveau, surtout si vous voulez attirer des candidats qui maîtrisent les nouvelles technologies.

 

Pour résumer

 

Sans aucun doute, les nouvelles technologies entrent dans nos vies à un rythme accéléré.

 

Cependant, cela ne signifie pas que les seniors ne sont pas en mesure de s’adapter aux nouveaux systèmes ou qu’ils sont moins doués en matière de technologie. En réalité, les 41-75 ans peuvent être tout aussi compétents en matière de technologie que les milléniaux, surtout si les entreprises consacrent suffisamment de temps et d’efforts à leur fournir une formation de qualité.

 

Voici donc quatre points à retenir pour les entreprises qui, nous l'espérons, permettront de réduire la discrimination liée à l’âge :

 

  • Seuls 63% des baby-boomers se sentent frustrés avec les nouvelles technologies, en comparaison avec 67% des salariés de la génération X et 72% des milléniaux.
  • Jusqu’à 75% des baby-boomers utilisent des appareils personnels pour travailler, ce qui les place à peine derrière la génération X (82%) et les milléniaux (86%).
  • Presque 76% des baby-boomers et 91% des personnes de la génération X sont devenus plus à l’aise avec les nouvelles technologies grâce au télétravail prolongé (imposé par la pandémie).
  • Cependant, 56% des employés âgés de 57 à 75 ans n’ont pas effectué de formation technique l’an dernier. 

 

Méthodologie

 

Nous avons sondé 981 personnes en utilisant un outil de sondage sur mesure à distance. Tous les répondants inclus dans l’étude ont réussi une question de vérification de l’attention afin de garantir le fait que personne n’a répondu au hasard.

 

Limitations

 

Les données que nous présentons reposent sur les autodéclarations des répondants. Chaque personne ayant participé à notre sondage a lu et répondu à chaque question sans aucune intervention de notre part. Il existe de nombreux problèmes potentiels avec les données autodéclarées comme la mémoire sélective, la confusion, la mauvaise compréhension ou l’exagération.

 

Certaines questions et réponses ont été reformulées ou condensées pour plus de clarté et de facilité de compréhension pour les lecteurs. Dans certains cas, les pourcentages présentés peuvent ne pas totaliser 100%. Selon les cas, cela est dû soit à l’arrondissement, soit à la non-présentation des réponses «ne sait pas» ou «ne se prononce pas».

 

Déclaration d’utilisation équitable

 

Ne manquez pas l’occasion de partager ces découvertes avec tous ceux que cela pourrait intéresser ! Si vous pensez que votre public sera intéressé par ces informations, vous pouvez les partager pour une réutilisation non commerciale. Tout ce que nous vous demandons en retour, c’est de renvoyer un lien vers cette page afin que vos lecteurs puissent voir l’étude complète et créditer leurs auteurs.

 

Sources pour les études citées

 

Notez cet article: seniors et technologies au travail
Moyenne: 5 (1 note)
Merci d'avoir voté !
La rédaction de LiveCareer

La rédaction de LiveCareer

À propos de l'auteur

Depuis 2005, l'équipe de LiveCareer aide les demandeurs d'emploi à faire progresser leur carrière. Dans nos guides détaillés, nous partageons des conseils d'experts en rédaction de CV et de lettres de motivation professionnels. Nous partageons les techniques les plus efficaces afin que vous puissiez convaincre les recruteurs facilement et décrocher rapidement votre prochain emploi. Assurez-vous également d'essayer notre créateur de CV et de lettres de motivation en ligne à la pointe de la technologie. Professionnel, intuitif et entièrement conforme aux attentes des RH. Approuvé par 10 millions d'utilisateurs dans le monde.

Vous souhaitez créer un CV professionnel ?

Essayez notre designer de CV gratuitement